Non classé

Le Jeûne: infos et/ou intox …

Le jeûne hydrique, le jeûne intermittent, le jeûne Buchinger … 

Comment s’y retrouver, quel est l’impact sur le corps, les bénéfices, les difficultés et comment débuter le jeûne. 

Je ne suis en aucun cas une spécialiste du sujet, je m’y intéresse, et j’expérimente et vous partage, mes infos, mes astuces et mes difficultés. J’essaye pour vous de réunir toutes les informations qui vous serait utile.

I- En quoi consiste le jeûne?

Bon je pense que vous savez à peu près tous répondre à cette question, mais il est important quand même de poser les bases.

Naturellement on réalise déjà un jeûne d’une durée de 8 à 12h entre le souper et le petit déjeuner, au cours de la nuit une période à laquelle notre corps, notre système digestif est au repos. A condition bien sûr de ne pas manger trop lourd le soir, auquel cas notre système digestif reste actif au lieu de se mettre au repos.

Le jeûne correspond à une période où l’on cesse donc de s’alimenter. Il existe le jeûne religieux, le jeûne pour se détoxifier ou thérapeutique.

II- Quels sont les diifférents jeûnes?

– Le jeûne hydrique consiste à arrêter de consommer des aliments durant une période plus ou moins longue. Vous pouvez alors consommer de l’eau tout au long de la journée. Théoriquement un Homme en bonne santé peut survivre sans s’alimenter entre 30 et 40 jours. Mais ATTENTION cela reste des pratiques très intenses et risqués. Il est possible de s’orienter vers des cliniques spécialisées, où il vous sera possible de suivre un jeûne thérapeutique de plus de 7 jours, encadré médicalement.

– Le jeûne sec, beaucoup plus restrictif, puisque vous arrêtez de consommer des aliments ainsi que toutes boissons, même de l’eau. Ce jeûne me paraît beaucoup plus dur et peut-être dangereux, l’homme est capable de se passer d’eau 3 jours pour une personne en bonne santé, au-delà cela me semble risqué sans surveillance médicale.

– Le jeûne de Buchinger, du nom du médecin qui l’a popularisé. Il s’agit d’un jeûne où l’on arrête toute alimentation, on maintient simplement les liquides de différentes sortes, eau, tisanes, jus, bouillons de légumes. Ce jeûne est tout indiqué, pour débuter seul, mais en ne dépassant pas les 5 ou 7 jours, où un suivi médical est plus que recommandé.

– Le jeûne intermittent, consiste à réduire la durée du jeûne en augmentant la périodicité. On jeûne par exemple 8h/16h/24h, de façon régulière par exemple une fois par semaine, ce jeûne est donc le plus simple à adopter dans sa vie de tous les jours, sans contrindication particulière.

III- Pourquoi jeûner?

En premier lieu, avant de débuter un jeûne, renseignez-vous bien, lisez des articles (le mien par exemple) mais surtout ne vous lancez pas sans avis médical.

Tout d’abord, notons que le jeûne est une pratique assez courante dans le monde animal, avec par exemple les animaux, capables d’hiberner, comme la marmotte, l’ours…

Cette pratique est aussi très répendue dans de nombreuses civilisations et connu pour ces bienfaits thérapeutiques, comme en Chine, en Inde…

Les bienfaits du jeûne sont multiples, même si nous n’avons pas tous le même but lorsque nous décidons de jeûner. 

Dans un monde, où tout est en excès et surtout l’alimentation dans notre civilisation occidentale moderne. Nous mangeons trop, nous avons tendance à confondre bien manger et manger en quantité. Nous mangeons trop vite et en trop grande quantité, il est nécessaire de manger lentement pour permettre au cerveau d’activer le processus de satiété, il faut environ 20 min pour ressentir cette sensation. Encore faut-il manger assez lentement pour pouvoir ressentir cette sensation avant d’être gavé, et savoir  s’arrêter lorsque l’on ressent la satiété. Il est recommandé de manger à 80% de satiété pour une meilleure santé, ce n’est donc pas étonnant d’en conclure que dans notre société l’on mange trop, puisque la plupart des gens mange jusqu’à avoir besoin de déboutonner le pantalon, vous la connaisser cette sensation d’être pleins!!!

Le jeûne, à le premier avantage de détoxifier le corps et de mettre au repos les intestins, qui comme on l’a vu est souvent sur solicité à notre époque, permettant ainsi à notre flore intestinale de se construire, et donc de se refaire une jeunesse. Il va aussi permettre de mettre au repos le foie et le pancréas, permettant d’éliminer les toxines du corps par les urines et de limiter la production d’insuline, limitant le risque d’inflammation. Inévitablement, le jeûne provoquera aussi une perte de poids, que vous reprendrez si vous ne maintenez pas une alimentation saine et équilibrée. 

Au niveau métabolique, durant les premières 24h, l’organisme puise dans ses réserves de glucose du foie et des muscles. Une fois ce stock épuisé, passé les 24h, l’organisme commence à fabriquer le glucose à partir de protéines et des lipides, cette activité se produit dans le foie, produisant des corps cétoniques. Ce processus dure environ 3 jours, provoquant la fameuse crise d’acidose (dont on parlera plus tard), passé ce délai le corps s’attaque aux réserves protéiques des muscles, pour se fournir en carburant.

Les 3 premiers jours sont les plus difficiles, le corps s’adapte à ce nouvel état de stress, et apprend à puiser dans ses réserves. Le corps se détoxifie, et c’est aussi la période de la crise d’acidose. Quelle est cette crise d’acidose? On l’appelle aussi crise de détoxination, crise curative, c’est le début du processus de guérison. Cette étape est la plus dur à passer, mais on verra plus tard comment gérer cette crise. Passé cette crise, la faim passe, le corps commence à fabriquer son propre carburant, le glucose à partir de ses réserves, et le taux d’acidité augmente dans les urines, du fait de l’évacuation des toxines. la crise d’acidose peut-être à l’origine de nombreux symptômes, plus ou moins désagréable et intense, selon les personnes, j’en ai fait l’expérience et je vous en parlerais dans un prochain article. Les principaux effets secondaires sont les suivants:

– Tachychardie

– Fatigue

– Nausée

– Erruption cutanée

– difficulté d’endormissement 

-Sueurs

– Etat faibrile

– Migraine

Les effets bénéfiques du jeune sont aussi de plus en plus étudiés par la science. Que ce passe t-il au niveau cellulaire lors d’un jeûne? Sans rentrer dans les détails, il faut savoir que lorsque l’on jeûne, l’organisme rentre en état de stress, des études ont montré que le codage génétique change, les cellules saines se recouvrent donc d’une sorte de bulle de protection. L’organisme se met en quête de trouver ce qui provoque le dysfonctionnement, l’état de stress de l’organisme et se met à réparer, nettoyer tout ce qui n’est pas sain. Expliquant ainsi, de nombreux bienfaits sur certaines pathologies, asthme, artrithe, inflammations… De nouvelles études démontres aussi les bienfaits, chez des patients atteints de cancer et sous chimiothérapie. En effet, les cellules cancéreuses ne supportent pas du tout cet état de stress de l’organisme, elles ne sont pas capable de se protéger, et le corps ne lui offre plus de carburant (ici le glucose) pour se développer, ce qui les rend beaucoup plus sensibles aux médicaments, ce qui est vraiment top. En plus, le fait que les cellules saines soient capables de se protéger, les rend moins vulnérables aux effets indésirables du médicament. L’étude montre donc des sujets sous traitement plus en forme avec moins de mortalités que les sujets qui n’ont pas jeûné (tests effectués sur des rats).

Publication: Etude du jeûne sur des sujet sous chimiothérapie (Lien de l’étude)

 

IV- Bien débuter et gérer son jeûne

Débuter le jeûne demande un peu de préparation: 

– Réduisez les portions

– Faite une descente alimentaire: supprimer les catégories d’aliments dans un ordre bien précis. La descente alimentaire doit être égale à la durée du jeûne.  Supprimer:

1) tabac, thé, alcool, café, sel ,épices, sucres

2) viandes, poissons, oeufs, produits laitiers

3) féculents, céréales, légumineuses

4) Vous pouvez consommer quelques jus de fruits et légumes avant de les supprimer selon le jeûne que vous choisissez.

Bien vivre son jeûne:

Afin de bien vivre son jeûne il est conseiller de favoriser l’élimination de déchets, je ne suis pas du tout experte à ce sujet, je ne l’ai pas réalisé mais je vous les énonce brièvement:

  • Lavement
  • Hydrothérapie du colon (a faire par un personnel médical)
  • Purge intestinale
Il est aussi très important de ce renseigner sur les réactions du corps, pour ne pas être surpris et ne pas prendre peur. (Regarder un peu plus haut)

Accepter la crise d’acidose, comme faisant partit du procésus. C’est surement la phase la plus délicate. Si celle-ci est trop intense, comme je l’ai vécu, il y a des solutions, sans perdre les bénéfices: 

  • 2-3 dattes
  • Boire un jus de fruit ou de légume le matin.
  • 1 cuillère/ jours seulement de miel d’acacia
  • Boire des tisanes
  • Bien boire pour aider à évacuer les toxines dans les urines
  • Se faire masser ou s’automasser pour améliorer la circulation
  • se reposer durant ces 3 premiers jours, le temsp de laisser passer la crise, vous retrouver de l’énergie passé cette phase.
 
 

 

Je termine cet article en vous invitant à être vigilant aux signes que donne votre corps, apprenez à vous connaitre. Pratiquer un jeûne trop intense, trop rapidement n’est pas forcément judicieux. En revanche un jeûne bien préparé, ne peut être que bénéfique, sans compté qu’il vous permettra d’avoir les idées claires, de faire le point sur vous-même, sur vos projets. C’est une “thérapie” complète tant  au point de vue physique que psychologique, à condition de ne pas être plus royaliste que le roi. Le lieu et la période du jeûne sont aussi très importants, c’est une période où vous aurez besoin de repos, de ralentir, il n’y a pas grans intérêt à le faire dans le tumulte de la vie de tous les jours. Mieux vos le faire moins souvent mais mieux, comme pendant une période de vacances où vous pouvez gérer votre emploi du temps, prendre du temps pour vous. Et pourquoi pas, lors de stages entièrement dédiés, l’énergie du groupe peut nous porter et des personnes peuvent nous aider à répondre aux questions que l’on se pose.

A très bientôt

NAMSTE

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *